RDC: après la condamnation de ses militants pour agression du député UDPS Kabangu Kabatshi, ECiDé dénonce un procès politique

0
548

Dans un communiqué rendu public le mardi 1e mars 2022, le parti politique Engagement citoyen pour le développement a fustigé le caractère « extraordinaire, particulière et inique » de la condamnation de 10 de ses militants par la justice pour agression du député national de l’UDPS Bruno Kabangu Kabatshi. Ecidé constate le caractère bâclé de l’instruction en flagrance qui a eu lieu le 28 février dernier, et le non-respect du droit de la défense.

Le parti de Martin Fayulu ne comprend pas pourquoi le tribunal a rejeté la demande de la défense de descendre sur le lieu de l’incident pour s’enquérir, notamment auprès des éventuels témoins, de ce qui s’est réellement passé. Il y’a aussi le refus du juge de l’expertise d’un médecin « pour vérifier les prétendus bobos couverts par un sparadrap de fortune sur la partie civile ».

« Ce procès politique organisé notamment pour satisfaire le régime en place en cherchant désespérément à affaiblir le combat politique de l’ECiDé est une honte et demontre à quel point la justice est instumentalisée en RDC. En tout état de cause, l’ECiDé ne se laissera pas faire et poursuivra son combat jusqu’à la victoire finale « , promet le parti d’opposition.

Rappelons que sur les 16 personnes interpellées dans la commune de Masina, le 27 février dernier, 10 ont été condamnées à dix ans de servitude pénale pour avoir agressé un jour plus tôt le député national de l’UDPS Bruno Kabangu Kabatshi. Selon la victime, les agresseurs, présentés comme membres de l’ECiDé, lui reprochaient d’avoir porté un t-shirt avec effigie du chef de l’État.

|Par Arsène MPUNGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici